Alors que l’annonce de recrutement est la première étape d’une campagne de recrutement réussie, indispensable pour cibler les bons profils dès le départ et éviter des erreurs de recrutement par la suite, nombreuses sont encore les entreprises qui bâclent cette étape.

Pour ne pas tomber dans ce piège, voici nos 5 conseils pour des annonces de recrutement aux performances optimales.

Article lié : quelles sont les 7 grandes étapes à suivre pour un recrutement digital réussi ?

1. Un titre accrocheur et pertinent

Pour qu’un titre d’annonce de recrutement soit à la fois accrocheur et pertinent, il faut surtout qu’il soit clair, simple, et tienne compte de l’utilisation de mots-clés recherchés par les futurs candidats.

Ainsi, le titre doit aussi permettre de commencer à cibler les profils recherchés en étant ni trop précis, ni trop vague.

Par exemple, si vous recherchez un développeur web spécialisé WordPress, parce que le site de l’entreprise utilise ce CMS, alors intitulez votre annonce « Développeur web WordPress », et non simplement « Développeur web ».

Cela correspond aux mots-clés recherchés par les candidats potentiels (SEO) tout en étant suffisamment précis.

Vous pourrez ainsi cibler dès le départ les candidats spécialisés dans la programmation de cette plateforme. Vous aurez ensuite l’occasion d’apporter plus de précisions dans le corps de l’annonce.

Le piège à éviter

Ne cherchez pas l’originalité à tout prix dans le titre, avec des intitulés du type « Ninja dev’ », qui ne feraient que réduire considérablement la visibilité de votre annonce.

2. Un descriptif qui valorise l’entreprise

C’est dans le descriptif de votre entreprise qu’il va falloir faire preuve de créativité, afin de mettre en valeur votre marque employeur et les valeurs de cette dernière.

Ce descriptif devra être un mélange équilibré entre informations utiles (secteur d’activité, taille de l’entreprise, chiffre d’affaire) et informations valorisantes.

Votre candidat doit pouvoir cerner l’univers dans lequel évolue l’entreprise et le poste proposé afin de pouvoir s’y projeter ; un peu comme lorsqu’on visite une maison en s’imaginant déjà y habiter grâce à une décoration soignée.

Ici, n’hésitez pas à mettre en avant les valeurs de l’entreprise, l’ambiance de travail, l’état d’esprit général etc.

L’objectif est de vous démarquer afin d’accroître votre attractivité.

Le piège à éviter

Faites attention au vocabulaire utilisé, qui doit rester clair et éviter toute confusion. Évitez également d’utiliser des termes techniques ou un jargon spécifiques à l’entreprise.

3. Une description de poste concise mais détaillée

Dans la description du poste, il s’agit de trouver le juste équilibre entre synthèse et détails.

Le candidat doit comprendre rapidement quelles seront les missions et tâches quotidiennes qui lui seront confiées, et dans quel contexte.

Pour cela, n’hésitez pas à ajouter des informations sur sa future place dans l’organigramme.

Là encore, il faut faire en sorte que le candidat puisse se projeter dans son futur emploi et cerner quelle sera sa place au sein de l’entreprise.

Astuce supplémentaire : Utilisez des pronoms personnels, tels que « tu » ou « vous », pour que le candidat se sente impliqué davantage, puisse se projeter, et ait envie de s’engager.

Le piège à éviter

Là encore, jargon, acronymes ou termes techniques propres à l’entreprise n’ont pas leur place. N’hésitez pas à reformuler pour que votre description soit claire et compréhensible par tous.

4. Un profil candidat avec des soft skills

Pour commencer, résumez en une phrase le niveau d’étude attendu, le diplôme requis et le nombre d’années d’expérience exigées.

S’il n’est pas indispensable de posséder les 3 critères réunis, précisez-le également (exemple : une expérience d’au moins 5 ans « serait un plus »).

Ensuite, listez les compétences requises pour le poste, de la plus importante à la plus secondaire.

Veillez à ce que cette liste ne soit pas trop longue, sans quoi de nombreux candidats parmi lesquels des talents potentiels pourraient se décourager, surtout s’ils pensent que ces compétences sont toutes obligatoires.

Donnez le plus de visibilité aux compétences que vous jugez indispensables, en n’oubliant pas les soft skills qui sont également d’une importance capitale (communication, motivation, esprit d’entreprendre, sens du collectif etc.).

Le piège à éviter

Les deux principaux écueils à éviter ici sont la tentation de faire une liste de compétences trop longue et trop détaillée, ainsi que celle de vouloir s’inspirer des compétences du collaborateur qui occupait le poste avant.

Vous risqueriez de survaloriser les critères de recrutement, au risque de passer à côté de la perle rare. Pour rédiger la description du poste, inspirez-vous surtout de votre fiche de poste.

5. Les détails indispensables

Pour terminer, n’oubliez pas d’indiquer les informations indispensables pour le candidat, telles que :

  • Le type de contrat
  • La rémunération (fourchette ou montant précis)
  • Les modalités pour postuler
  • Le processus de recrutement (nombre d’entretiens, tests ou exercices pratiques etc.)

Les annonces de recrutements d’aujourd’hui se doivent d’être beaucoup plus abouties qu’autrefois. Une description succincte du poste et du futur contrat ne suffisent plus.

La réussite de votre campagne de recrutement et le maintien d’une marque employeur positive en dépendent.

En suivant ces quelques conseils, vos annonces de recrutement seront plus attractives tout en restant ciblées, pour réussir vos recrutements tout en optimisant vos campagnes et leurs coûts.


Les 10 tendances de recrutement à surveiller de près en 2020

Téléchargez notre livre blanc en répondant à nos 5 questions ci-dessous.

Livre blanc PDF recrutement 2020
Les 200 premiers recruteurs à l’avoir téléchargé nous ont fait d’excellents retours.