La cooptation, aussi appelée recrutement participatif, est une méthode de recrutement moderne qui implique de manière directe les salariés de l’entreprise. Un employé (le coopteur) recommande une personne de son réseau (le coopté) afin qu’elle intègre l’entreprise à un poste pour lequel elle aurait les compétences requises.

Il peut s’agir d’anciens camarades de classe, des amis ou d’anciens collègues. Selon l’APEC (Association Pour l’Emploi des Cadres), 36% des entreprises françaises utilisent la cooptation pour recruter leurs cadres. 7% sont finalement pourvus par ce biais.

Les avantages de la cooptation

1 – La cooptation est efficace pour trouver des profils rares

Pour une entreprise opérant dans un domaine spécifique ou à la recherche d’un profil pénurique, il y a des chances que les collaborateurs aient dans leur entourage des personnes du même domaine, comme d’anciens collègues ou d’anciens camarades. Il est donc tout à fait cohérent d’utiliser ce réseau de connaissance pour étoffer son équipe.

2 – La cooptation permet de trouver des profils qui n’étaient pas en recherche d’emploi

La cooptation permet aux collaborateurs de proposer des postes vacants à des personnes de leur entourage qui sont en poste et ne sont pas à la recherche d’emploi. Elle permet donc d’accéder à des profils qui n’auraient jamais eu connaissance de cette offre d’emploi si elles n’en avaient pas entendu parler par cette personne.

3 – La cooptation permet l’intégration de profils pertinents

Les collaborateurs, en tant qu’acteurs directs, ont une idée précise du profil recherché par l’entreprise. En proposant une personne de leur entourage, ils savent que cette dernière correspondra au profil de collaborateur recherché

4 – La cooptation permet d’être sûr des compétences de la recrue

Le coopteur engage sa responsabilité lorsqu’il coopte une personne de son entourage. Ainsi, il sera amené à ne proposer que des profils fiables dont les compétences sont suffisantes.

5 – La cooptation crée de bons ambassadeurs pour attirer les talents

Un collaborateur convaincra plus facilement une personne de son entourage pour intégrer l’entreprise qu’un recruteur. En parallèle, la cooptation fait ressortir l’image d’une organisation qui fait confiance à ses employés.

6 – La cooptation permet de réduire le budget recrutement

Malgré la prime de cooptation offerte au coopteur, cette méthode de recrutement reste moins coûteuse que les méthodes classiques qui demandent de publier des offres et d’aller à la recherche du profil idéal.

7 – La cooptation facilite d’intégration de la nouvelle recrue

Un profil coopté s’intégrera plus rapidement au sein d ‘une organisation. Ce dernier dispose d’un parrain qui cherchera à l’intégrer à l’équipe le mieux possible

8 – Le turnover est moins important chez les collaborateurs cooptés

Le coopté s’est vu présenté le poste, l’entreprise, sa culture et l’ambiance qui y règne en avance. C’est en connaissance de ceux-ci et parce qu’il y adhère qu’il intègre l’entreprise.

Lien vers le guide du recrutement pour les PME

 

Les inconvénients de la cooptation

1 – La cooptation uniformise les équipes

La cooptation a tendance à intégrer aux équipes des profils similaires tant sur le plan personnel que professionnel. Ainsi, cette méthode de recrutement peut faire perdre à une organisation les avantages qu’elle peut avoir en disposant de profils variés et d’équipes diversifiées.

2 – La cooptation peut manquer d’objectivité

En effet, un collaborateur peut proposer un profil inadapté à un poste dans le seul but de recevoir sa prime de cooptation ou encore pour aider un ami qui ne trouve pas d’emploi. Bien que la confiance avec ce collaborateur soit rompue par la suite, il aura fait perdre un temps précieux à l’organisation.

3 – La cooptation implique une pression importante pour la nouvelle recrue

En effet, le coopté peut ressentir une pression de la part du coopteur qui a engagé sa réputation pour l’intégrer à l’entreprise. Il arrive quelques fois que cette pression vienne de la hiérarchie du coopté qui considère que c’est un excellent profil et qui ne lui laissera pas assez de temps pour s’adapter.

4 – La cooptation peut créer un malaise entre le coopté et le cooptant

Si le coopté n’est pas à la hauteur des attentes de l’organisation, le coopteur peut se sentir responsable de ses erreurs. Pour éviter certaines situations compliquées, il est important d’éviter de recruter un coopté avec un lien hiérarchique direct avec le coopteur.

La cooptation est donc une méthode de recrutement efficace et peu coûteuse. Elle permet d’accéder à un vivier de candidats important grâce aux réseaux de ses collaborateurs. Les profils recrutés sont généralement adaptés au poste et à la culture d’entreprise. Mais cette méthode est parfois peu objective et tend à faire intégrer des profils très similaires dans l’entité. Ainsi, il est important qu’elle soit couplée à des méthodes de recrutement plus classiques.

 

PDF recrutement PME

Dan Guez
Écrit par : Dan Guez

Co-Fondateur d’OpenSuccess

Père de famille, Entrepreneur, Chef d’entreprise, mi-Geek mi-Commercial, je suis tombé dans le recrutement digital par hasard en 2001.
Des annonces d’emploi dans la presse jusqu’aux Réseaux Sociaux professionnels en passant par les CVthèques, depuis 2001, je vis cette révolution digitale dans le monde du recrutement avec mes clients recruteurs.


Avez-vous apprécié ce contenu ?
0 / 5 Merci pour votre retour 🙂 - 0

Your page rank: