La réalisation d’un audit social est une étape importante pour une entreprise, qu’il soit ou non réalisé dans un contexte de crise. Il permet de s’assurer du bon fonctionnement des activités RH de l’entreprise tant d’un point de vue juridique que stratégique et pratique. Dans cet article, nous verrons en détail en quoi consiste un audit social, et nos conseils pour le réussir facilement.

Qu’est-ce qu’un audit social ?

Faire un audit social consiste à évaluer l’impact réel des décisions prises et des actions mises en œuvre dans l’entreprise sur les questions sociales, RH et managériales. Il s’agit également d’analyser la perception qu’en ont les salariés.

Autrement dit, l’audit social permet de réaliser un diagnostic RH approfondi, et plus précisément :

  • D’identifier, anticiper, prévenir ou corriger d’éventuels problèmes ou dysfonctionnements
  • D’ajuster les stratégies en fonction de leurs impacts
  • D’optimiser les éléments qui ont un impact positif

Différence entre audit social et audit RH

L’audit social est parfois confondu avec l’audit RH. La confusion est compréhensible, étant donné que l’audit social concerne également les politiques et activités RH de l’entreprise.

Alors que l’audit social permet un diagnostic de l’impact des décisions sociales et RH sur les salariés et le fonctionnement de l’entreprise, l’audit RH, quant à lui, consiste à faire une analyse approfondie de la conformité de l’entreprise avec toutes ses obligations et engagements sociaux.

L’audit RH concerne les impacts juridiques, fiscaux, sociaux mais aussi organisationnels des activités RH de l’entreprise.

 

Nos conseils pour un audit social réussi

Pour qu’il soit complet, l’audit social doit s’articuler autour de trois grands axes.

L’audit social de conformité

L’audit social de conformité vise à s’assurer que l’entreprise respecte toutes ses obligations légales en matière d’activités sociales et RH, afin de prévenir tout risque de problème ou de manquement en cas de contrôle par les institutions concernées (inspection du travail, URSSAF etc.).

Les informations ainsi récoltées et analysées pourront ensuite servir de base à l’élaboration de l’audit social d’efficacité et l’audit social stratégique.

L’audit social d’efficacité

L’audit social d’efficacité est l’étape qui consiste à déterminer si la stratégie sociale de l’entreprise a été efficace, si les objectifs fixés ont été atteints, et de quelle manière.

Concrètement, il s’agit d’évaluer l’efficacité des activités RH de l’entreprise (recrutement, onboarding, conditions de travail, turnover etc.), en analysant également le coût de ces activités.

En d’autres termes, les activités RH de l’entreprise doivent être à la fois les plus efficaces et les moins coûteuses possible. L’audit social d’efficacité vise à déterminer ces aspects, ainsi qu’à identifier d’éventuels dysfonctionnements et mettre en lumière des axes d’amélioration.

L’audit social stratégique

Enfin, l’audit social stratégique est l’ultime approfondissement du travail de diagnostic RH et d’analyse déjà réalisé lors des deux étapes précédentes. Il vise à évaluer l’adhésion et l’implication des salariés à la politique et stratégie RH de l’entreprise. L’audit social stratégique permet également d’identifier les axes d’amélioration possibles.

Déroulement d’un audit social

La première étape consiste à définir un cadre précis d’exécution de l’audit social. Cette phrase a pour but de déterminer les objectifs à atteindre, les thématiques à aborder, les conditions de mise en place et d’exécution ainsi que les modalités de réalisation du rapport d’audit final.

Ensuite, concrètement, l’audit social se déroule selon les quatre étapes suivantes :

  • Le questionnaire d’audit RH: préparez un questionnaire complet pour vos collaborateurs en fonction des objectifs et du cadre d’audit fixés en amont. Il vous permettra de récolter un maximum d’informations, mais pourra aussi vous servir de guide et vous permettre de structurer et de suivre votre diagnostic avec précision. Il sera également utile à la réalisation du rapport d’audit.
  • L’analyse de documents: registre du personnel, rapports de réunions, convention collective, accords d’entreprise, et tout document ayant un rapport avec les thèmes abordés par l’audit social et les objectifs visés.
  • L’observation : pour évaluer l’impact social concret des activités RH de l’entreprise, il est primordial d’inclure dans votre audit social une étape d’observation directe, par la visite des locaux de l’entreprise (postes de travail, espaces de repos, sanitaires, salles de réunion etc.).
  • Les entretiens: à mener avec toutes les personnes concernées par l’audit social (personnel RH, managers, autres employés concernés etc.)

Qu’il soit réalisé de manière préventive ou pour résoudre une crise, l’audit social est un outil puissant dont les entreprises sont de plus en plus demandeuses. La bonne réussite d’un audit social réside principalement dans sa bonne préparation en amont. Un audit social efficace doit avant tout être doté d’une stratégie et d’un plan d’action précis, qui servent des objectifs eux aussi bien définis.

 

PDF recrutement PME

 

Dan Guez
Écrit par : Dan Guez

Co-Fondateur d’OpenSuccess

Père de famille, Entrepreneur, Chef d’entreprise, mi-Geek mi-Commercial, je suis tombé dans le recrutement digital par hasard en 2001.
Des annonces d’emploi dans la presse jusqu’aux Réseaux Sociaux professionnels en passant par les CVthèques, depuis 2001, je vis cette révolution digitale dans le monde du recrutement avec mes clients recruteurs.


Avez-vous apprécié ce contenu ?
0 / 5 Merci pour votre retour 🙂 - 4

Your page rank: