Les RH ont un rôle déterminant dans l’implémentation efficace d’une politique de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), notamment sur le plan social (bien-être au travail, respect des droits humains, motivation des salariés etc.) et environnemental.

D’un point de vue stratégique, toutes les parties prenantes, dont les salariés évidemment, doivent pouvoir participer activement à la mise en œuvre de la RSE dans l’entreprise.

Le service des ressources humaines a donc une position centrale dans ce processus.

Les enjeux sociaux du RSE

Les enjeux sociaux de la RSE sont nombreux. Voici les principaux points à prendre en compte :

  • Le respect des droits humains ;
  • Les relations de travail ;
  • Les conditions de travail ;
  • Le dialogue avec les salariés ;
  • La motivation des salariés ;
  • L’égalité et la non-discrimination ;
  • L’emploi de personnes handicapées ;
  • L’accessibilité et l’adaptation des locaux aux personnes handicapées ;
  • La réinsertion sociale.

Devant tous ces enjeux, il est évident que tous les collaborateurs de l’entreprise devront s’impliquer activement dans la mise en œuvre de la stratégie RSE pour que cette dernière soit efficace.

Or, selon une étude menée en 2017 par le cabinet Occurrence pour Ekodev et Des enjeux et des hommes auprès des salariés :

  • 7 personnes sur 10 considèrent les questions de RSE importantes ;
  • 40 % en font une condition de performance ;
  • 70 % voudraient être plus impliqués dans la démarche RSE.

Pour plus de détails sur ce sondage, vous pouvez consulter ses résultats sur le site Ekodev.

Ainsi, si les politiques RSE et les actions qui en découlent sont bien mises en place dans les entreprises, elles manquent souvent de visibilité et d’implication concrète de tous les salariés.

C’est aussi là que les RH entrent en jeu et peuvent largement optimiser l’efficacité de la RSE dans l’entreprise.

Étapes d’implémentation d’une politique RSE dans les RH

Les étapes de base pour implémenter la politique RSE de l’entreprise au sein du service RH sont relativement basiques, mais peuvent intégrer plusieurs sous-étapes tout aussi importantes, qui interviendront surtout au cas par cas.

1. Commencer par réaliser un audit

La toute première étape pour bien implémenter une politique RSE, que ce soit dans les RH ou dans les autres services de l’entreprise, consiste à réaliser une évaluation et une analyse complète des actions déjà mises en place.

Certaines de ces actions peuvent avoir été mises en œuvre, au départ, dans un tout autre objectif, tout en étant bonnes à conserver parce qu’elles rejoignent les objectifs et enjeux de la RSE.

L’audit RH devra évidemment se concentrer sur la partie sociale du RSE, tout en gardant une vue d’ensemble sur tous ses enjeux, notamment en communiquant constamment avec les autres services et la hiérarchie.

Outre les documents et rapports existants sur le sujet, vous pouvez également auditer l’entreprise sous d’autres formes, en mettant par exemple en place un questionnaire ciblé destiné aux salariés.

2. Décider quelles actions mettre en place

Après avoir audité votre service en profondeur, il est désormais temps d’utiliser ces informations précieuses pour planifier les actions à mener.

Voici quelques idées d’actions à mettre en place pour atteindre les objectifs sociaux stratégiques de la RSE :

  • Créer un code de conduite exhaustif des employés (intégrant l’aspect social, mais aussi sécuritaire, environnemental, sanitaire etc.) ;
  • Mettre à jour la liste des compétences disponibles en y intégrant les nouvelles compétences liées à la RSE et aux engagements qui y sont liés ;
  • Planifier et mettre en place une formation RSE tant pour les salariés que pour les managers ;
  • Intégrer les éléments du RSE partout où cela est pertinent (objectifs d’équipe, fiches de poste etc.).

3. Communiquer efficacement

Pour qu’une politique de RSE fonctionne, il faut que toutes les personnes impliquées y participent activement et soient régulièrement informées des enjeux et des résultats des actions mises en place pour la RSE.

Pour cela, le service RH tient un rôle indispensable en matière de communication.

C’est en effet le service le plus à même de mener une communication régulière auprès de tous les autres services, et de tous les collaborateurs quelle que soit leur place au sein de l’entreprise.

Les RH devront notamment inciter les employés à participer au RSE et entretenir leur motivation, par une communication efficace et la plus transparente possible.

4. Réaliser un suivi minutieux

La dernière étape consiste bien sûr à réaliser un suivi détaillé et régulier de l’avancement et des résultats de la politique RSE mise en place.

Pour cela, les ressources humaines peuvent mettre en place, dès le départ, des outils de contrôle et de mesure adaptés pour toute la partie sociale de la RSE.

Là encore, la communication des résultats obtenus aux collaborateurs RH, et parfois à d’autres collaborateurs si nécessaire, sera essentielle, afin de pouvoir dans un second temps adapter rapidement la stratégie mise en place en fonction des informations obtenues grâce au suivi.

Toujours au cœur de l’entreprise, le service RH est un pont indispensable entre tous les collaborateurs : salariés, managers, les différents services, la hiérarchie.

Cette place privilégiée permet d’implémenter de nombreuses actions concrètes qui auront un impact réel, important et rapide sur les résultats de la politique RSE.


Les 10 Tendances 2020 du recrutement digital, en livre blanc

Livre blanc PDF recrutement 2020

Téléchargez-le directement ici :