En ressources humaines, on dit qu’il faut savoir être polyvalent, étant donné la diversité des tâches à accomplir et les nombreux domaines qu’elles touchent. C’est d’autant plus vrai en 2020 et ça le sera encore en 2021.

Cependant, être polyvalent est un terme quelque peu vague.

Que signifie être polyvalent en RH ? Quelles sont réellement les compétences RH à avoir, dès maintenant et pour les années à venir ?

Savoir déléguer et collaborer

Véritable pilier central de l’entreprise, le service des ressources humaines travaille, par définition, en collaboration avec tous les autres services de l’entreprise.

Pour cette raison, il est important que les membres du service RH sachent d’une part collaborer avec les autres services et les éventuels partenaires extérieurs, et d’autre part déléguer certaines tâches.

Rien que pour le recrutement, par exemple, il est essentiel de pouvoir s’appuyer sur les compétences des collaborateurs concernés.

Le manager responsable du poste à pourvoir pourra vous aider à établir une fiche de poste détaillée, le service communication à diffuser l’offre d’emploi sur les réseaux sociaux etc.

Avoir des compétences de négociation

Le responsable RH n’est certes pas un commercial, mais il doit pourtant posséder certaines compétences similaires.

Amené très fréquemment à négocier sur différentes questions (négociations salariales, syndicales, gestion de conflits etc.), il doit impérativement posséder des compétences de communication, et de négociation.

En d’autres termes, savoir convaincre, le tout avec diplomatie et pédagogie.

Là encore, n’hésitez pas à faire intervenir d’autres personnes pour vous aider lorsque c’est nécessaire et que leurs compétences techniques peuvent vous être utiles.

Un sens aigüe de l’organisation

Si l’organisation au travail est importante dans tous les domaines, elle devient vitale en ressources humaines.

Savoir bien gérer son temps, savoir prioriser les tâches, mais aussi mener de front plusieurs tâches simultanément sont des compétences primordiales au quotidien.

Pour une bonne organisation, l’idéal est de créer et mettre en place des processus précis et faciles à mémoriser et à répéter, pour toutes les tâches qui s’y prêtent.

Communication, discernement et discrétion

Nous vivons à une époque où la communication est désormais partout et instantanée.

La difficulté en ressources humaines est de trouver le juste équilibre entre communication et discrétion.

Détenteur de nombreuses informations confidentielles sur les collaborateurs mais aussi sur l’entreprise et son fonctionnement, le manager RH doit en permanence évaluer ce qu’il est judicieux ou non de divulguer.

Ainsi, en plus d’un sens aigüe de la communication et de la discrétion liée à la confidentialité, il faut en permanence savoir faire preuve de discernement.

La veille juridique

La compétence juridique est une compétence de base en ressources humaines.

Mais cela va plus loin encore. Le code du travail évolue perpétuellement, et peut parfois être complètement bouleversé par certaines réformes.

A cela s’ajoutent les jurisprudences, qui peuvent totalement modifier une loi. Ainsi, au-delà de la compétence juridique en tant que telle, il est important de maintenir une veille permanente sur ce sujet.

D’une part, cela vous permettra de gérer des situations délicates, comme celles liées par exemple à une discrimination ou à du harcèlement au travail.

D’autre part, cela vous évitera d’être surpris, voire pris au dépourvu, dans ces situations.

Savoir innover et être ouvert d’esprit

Toutes celles et ceux qui travaillent au sein d’un service RH le savent, c’est un métier qui ne laisse jamais place à l’ennui.

Et pour cause, il est en évolution perpétuelle, et souvent très rapide. L’une des compétences à avoir dans sa boîte à outil est donc d’être capable d’innover afin de s’adapter aux conditions du métier qui se renouvellent sans cesse.

Du recrutement au fonctionnement de l’entreprise en passant par les collaborateurs, leurs nouveaux besoins et exigences, les règles évoluent rapidement, et il faut être capable, encore plus dans les années qui viennent, de faire preuve d’ouverture d’esprit afin de parvenir à suivre le rythme.

Savoir gérer les conflits et les crises

Pour finir, l’un des rôles importants du RH est de savoir gérer les conflits. Lorsqu’ils surviennent, le RH jouera le rôle de médiateur.

Il devra ainsi mettre à profit ses compétences de négociateur, rester pédagogue et impartial, et trouver une résolution au conflit tout en le désamorçant.

Cette compétence de gestion des conflits et/ou des crises englobe les compétences citées précédemment.

En effet, pour gérer un conflit, le RH devra parfois savoir collaborer, savoir manager, être un bon négociateur et un bon communicant, être organisé, à jour quant aux aspects juridiques, et être ouvert d’esprit pour pouvoir s’adapter à chaque situation.

La majorité des compétences que nous avons citées font partie de ce que l’on appelle les soft skills.

Certaines sont innées, du moins chez certaines personnes, tandis que d’autres s’acquièrent avec l’expérience et la pratique du métier.

Par ailleurs, les outils SIRH performants dont disposent aujourd’hui les membres des services RH des entreprises facilitent grandement la mise en pratique de ces compétences.

 

guide recrutement 2020