En passe de devenir la norme dans toutes les entreprises, l’e-recrutement peut parfois encore paraître compliqué pour celles et ceux qui ne le pratiquent pas encore.

Pourtant, avec les bons outils, c’est un processus qui se veut avant tout flexible et personnalisable à l’infini.

Dans cet article, découvrez en détail ce qu’est l’e-recrutement, comment il fonctionne, et quels sont les nouveaux outils utilisés actuellement par les recruteurs.

Qu’est-ce qu’un e-recrutement ?

Comme son nom le suggère, un e-recrutement désigne un recrutement qui s’effectue sur internet et/ou via l’utilisation d’outils numériques.

Désormais, chaque étape d’un processus de recrutement peut être « digitalisé », y compris l’étape des entretiens d’embauche qui peut se dérouler à distance, sous forme de visioconférence par exemple.

Un processus de recrutement peut donc être, de manière partielle ou totale, un e-recrutement, en fonction de la manière dont sont gérées et mises en œuvre les différentes étapes.

Fonctionnement d’un processus d’e-recrutement

Sur le fond, un processus d’e-recrutement reste très similaire à un recrutement classique. C’est sur la forme, autrement dit dans la pratique, que les différences vont apparaître.

En effet, il s’agit toujours de définir en détail vos besoins (fiche du poste à pourvoir, profil type recherché), rédiger une offre d’emploi attractive, présélectionner des candidats, leur faire passer des tests et des entretiens, choisir votre futur collaborateur, l’intégrer à l’entreprise.

Dans sa version digitale, votre recrutement devra simplement intégrer les outils et pratiques liés à internet, telles que le sourcing de candidature via des outils dédiés et adaptés, la rédaction d’annonces optimisées et leur diffusion sur les bons canaux etc.

La gestion sera elle aussi quelque peu différente, avec notamment un volume d’informations beaucoup plus important à traiter, et une attention particulière à porter sur le sourcing et la sélection des candidats.

L’avantage d’un e-recrutement est qu’il permet aussi, avec les bons outils, de faire un audit permanent et en temps réel de l’efficacité des processus mis en place.

Les nouveaux outils pour un e-recrutement efficace

Les outils de sourcing

De plus en plus nombreux, mais aussi de plus en plus aboutis, les outils pour sourcer de nouvelles candidatures lors d’un e-recrutement vont de la barre de recherche Google (avec l’aide d’opérateurs booléens) aux réseaux sociaux (Facebook, Linkedin ou même Twitter), en passant par les jobboards.

Certains recruteurs utilisent également des outils qui, au départ, n’ont pas du tout vocation à être utilisés pour un e-recrutement. C’est notamment le cas des MOOC (Massive Online Open Courses), ces cours magistraux accessibles en ligne, qui permettent de dénicher de nouveaux talents.

Les outils de gestion

Pour un e-recrutement efficace et un processus bien mené de bout en bout, de plus en plus de recruteurs utilisent des outils de gestion complets tels que les ATS (Applicant Tracking System).

Multidiffusion d’offres d’emploi, sourcing optimisé, algorithmes de matching et de scoring, appariement avec des jobboards existants (Linkedin, Indeed etc.), préparation et gestion des entretiens d’embauche, ces logiciels, disponibles aussi en version SaaS, se veulent les plus exhaustifs possible.

L’avantage d’un ATS est qu’il vous permet de centraliser entièrement la gestion de vos campagnes d’e-recrutement, y compris la partie communication en interne avec les services impliqués, ce qui entraîne un gain de temps et d’argent.

Les chat bots

Encore relativement peu utilisés en recrutement, les chat bots tendent pourtant à se démocratiser. Il s’agit d’applications de dialogues en direct automatisés et de plus en plus perfectionnés, qui peuvent s’avérer pratiques dans plusieurs étapes du processus de recrutement.

Ainsi, certains l’utiliseront pour le suivi des candidats, y compris ceux qui n’auront pas été retenus, et y compris après le recrutement. D’autres utiliseront un chat bot pour collecter certaines informations, planifier les échéances du processus de recrutement etc.

Le chat bot Mya est un bon exemple. Spécialement conçue pour les recruteurs et basée sur une technologie utilisant l’intelligence artificielle, cette application a déjà été adoptée par des entreprises telles que l’Oréal, Adecco ou encore PepsiCo.

Les serious games

Faisant également partie des inclassables parmi les nouveaux outils d’e-recrutement, les serious games ou « jeux sérieux » remportent un succès grandissant, si bien qu’on en voit de plus en plus apparaître dans les campagnes de recrutement de grandes entreprises telles que BNP Paribas ou le groupe Safran.

Concrètement, il s’agit de jeux vidéo de mise en situation, dans lesquels les candidats peuvent notamment découvrir leur future entreprise potentielle, leur environnement de travail, les différents métiers présents dans l’entreprise etc.

Utilisés pour sourcer de nouveaux talents parmi les étudiants, pour préparer des candidats présélectionnés aux entretiens d’embauche, ou encore comme partie intégrante de l’entretien d’embauche, les serious games permettent avant tout d’évaluer les soft skills des candidats.

Idéal pour trouver et attirer les meilleurs talents, y compris dans les profils pénuriques, adaptable à tous les types de recrutement et d’entreprises, en constante évolution, amélioration et optimisation, l’e-recrutement ne présente que des avantages.

Ses outils de plus en plus perfectionnés permettant aux entreprises une adaptation rapide aux processus de recrutement digitaux, elles sont de plus en plus nombreuses à adopter l’e-recrutement.

guide recrutement 2020